Petite soirée entre amis

September 10th, 2008

En ce vendredi soir, fin des cours après une semaine un peu agitée à décider si oui ou non nous je gardais mes cours, lesquels je changeais éventuellement etc… Tout en gardant un emploi du temps correct (soient au moins deux jours de libres).

Une petite soirée est prévue, rien d’extravagant pour l’instant, comme tout les soirs ici une soirée est prévue, dix, vingt, quarante,  soixante personnes, tout dépend des soirs.

Cependant ce soir il y aura du monde, pour plusieurs raisons :
– week-end
– soirée exchange de HK

En gros l’idée est de rassembler dans un night-club tous les étudiants exchange de Hong Kong, autant dire beaucoup de monde (plus de 500 personnes attendues minimum).

Je pars donc en début de soirée car je n’ai pas réservé sur Facebook, ici celui qui n’a pas  le livre de portraits est exclu, même en cours les profs se moquent de moi… Mais je tiens bon !

Départ donc en début de soirée pour être sûr d’obtenir le fameux sésame (le ticket d’entrée).

Taxi, puis arrivée à Wan Chai, nous entrons dans un immeuble puis montons au 4e étage avant de prendre l’ascenseur, pour l’étage cinq, seule  entrée possible pour entrée dans le « Tribeca » grande boîte branchée de HK.

Arrivée au 5e étage j’attends, avec quelques potes ayant oublié eux aussi de s’enregistrer et beaucoup d’étrangers tous étudiants dans différentes universités de HK,  pour le fameux ticket.

Nous attendrons tout de même une heure et demi, serrés  comme des sardines alors qu’un vigile peu plaisant essaie de communiquer en anglais, nous pousse et essaie de gérer une troupe « sur bouillante » pour aller boire à l’open bar pour cent quatre-vingt HK$ soit environ vingt euros et aussi danser (quand même un peu).

Nous voilà dans la boîte : deux salles, deux ambiances (ceux qui connaissent reconnaitront, un ancien slogan..) groove, et électro.

Le retour se fera aux environs des quatre heures du matin, taxi, puis petite discussion avec mon roomate qui s’est terminée à six heures trente.

Bonne nuit, demain lever dix heures pour visiter un temple.

Rentrée City University of HK

September 8th, 2008

9h30
Dring, le réveil sonne aujourd’hui c’est la rentrée, il fallait bien que cela arrive un jour ou l’autre.

Toilette puis départ pour l’université, après la traversée du petit parc me voilà devant un gigantesque bâtiment, où est l’entrée, la sortie, la question peut se poser.

En face de moi se trouve un petit rond point pour aller au parking, tandis que sur la gauche se profile un chemin longé d’une petite cascade et d’un petit bassin où vivent paisiblement poissons et nénuphars

.

Je continue ma route, je vois les restaurants universitaires au-dessus de moi (trois restaurants universitaires, ajoutés à quelques autres trouvés récemment dans différents lieux de l’université).
Je rentre maintenant dans l’Academic Building direction LT-18 room 6418.

Ici, tout est par couleur… pour simplifier les repères, couloir, green, blue, yellow… la taille des bâtiments est incroyable, tout est gigantesque, on entre dans un bâtiment au 4e étage (rez-de-chaussée), il y a en tout sept étages dans chaque bras de l’université.

Le nombre de personnes je dis bien de personnes et pas d’étudiants, car ici on retrouve des gens de tout âge entre 15 et 80ans bien que la majorité soit autour de la vingtaine. De toutes les nationalités : Hollandais, Américain, Pakistanais, Turcs, Canadiens, Finlandais, Israéliens, Indiens, Français, Danois, Italiens… et bien évidement Chinois.

Tout ce monde qui se rejoint ici sur les canapés devant la télévision ou les pc, dans la librairie, le centre informatique, ou l’espace linguistique.

Les distributeurs se trouvent à l’intérieur de l’université et lorsque vous prenez la direction du MTR (au fait j’ai trouvez la signification : Mass Transit Railway) vous vous retrouvez dans un des plus grand centre commercial de Kowloon le « Festival Walk » (mais ceci fera l’objet d’un prochain billet sur le blog).

Me voilà enfin devant le couloir LT-18 il faut désormais que je prenne l’ascenseur pour le 6e étage. Les portes ne n’ont pas fini d’ouvrir que trois personnes sortent tandis que cinq rentrent dont moi, bien que l’ascenseur soit grand il est plein comme tout ici, deux Chinois parlent entre eux, cette langue est réellement si différente de la notre…

6e étage, me voila libéré alors que les portes se referment avec cinq personnes de plus, je pars à la recherche de cette salle de cours, quand je vois dans un couloir une quinzaine de personnes étrangères, cela doit être ici, je retrouve quelques connaissances avant que le professeur n’entre.

Il est assez âgé, un visage rond et marqué, avec un regard à l’affut, il est vêtu d’un pantalon léger et d’une chemise col mao, dans un pur modèle traditionnel.

10h30
C’est parti pour deux heures de cours de Civilisation Chinoise en anglais où il va nous expliquer dans un premier temps comment se déroulera le cours, l’assessment (notation) et ce que nous verrons ensemble.

Il s’avère que c’est un historien qui a collaboré sur plusieurs livres à propos de l’histoire de la Chine, facile à comprendre, et plutôt comique.

Après nous avoir expliqué que pour les Chinois la Chine est un mot qui n’existe pas qu’ils font partie du pays du Milieu (Zhongyu), que la langue Chinoise a été simplifiée et qu’il ne faudra pas apprendre toutes les dates car il y en a beaucoup trop (sauvé !).

Voici la fin du premier cours il est 12h20 je suis de nouveau libre.

Home sweet home

September 4th, 2008

Petite visite impromptue dans mes appartements dans la Student Residence of City-University.

Après les formalités me voila enfin devant mon Hall (ou batiment) “, the number six, un gardien à l’entrée, une carte pour passer la porte, et un ascenseur à dix étages.

Puis le 4/F (ou 4e étage).

Je part à la recherche de ma chambre la 410B dans ce long couloir, j’avance une porte, deux portes, trois portes, quatre portes, cinq portes…

Est-ce bien mon étage ?

Encore une porte, deux portes, trois portes, ma porte, cinq portes…

Retour en arrière, j’ai bien cru voir ma porte juste avant, je passe ma carte, lumière verte. J’entre et me voila dans mon chez moi une belle chambre de dix mètres carré, aux manques de couleurs certain et au placard plutôt restreint.

Enfin le minimum pour vivre un lit de 90cm, une étagère, un bureau une prise électrique Hong Kongaise (évidement, différente des prises anglaises, pourquoi faire simple), un téléphone IP et une superbe vue sur Hong Kong.

Au sommet se trouve les machine à laver, ainsi qu’une vue magnifique sur HK du toit, surtout la nuit.

Mong Kok

September 1st, 2008

Après une installation sommaire dans mes habitations, (dont nous reparlerons ensemble en temps voulu) je pars avec quelques friends pour un des quartiers les plus typique et les plus vivant de Hong Kong.

Entendons nous par vivant j’entends surpeuplé ! Pour quelle raison, à votre avis ? Des commerces partout, évidemment…

Départ pour Mong Kok, ou le Temple de la Consommation.

Pour commencer je vais prendre le MTR (diminutif du métro) ça fait bien, ne m’en demandez pas plus… Premièrement la foule toujours et partout dans l’université puis dans le « Festival Walk Mall » l’abondance de Chinois est incroyable, des gens qui flânent, qui mangent qui font du patins à glaces, qui écoutent la pianiste et le violoniste, des gens qui négocient qui achètent, des gens qui ramassent les papiers, qui lavent les vitres qui répares les escalators… enfin des gens partout qui font de tout ou rien.

Pourtant nous sommes un jour comme les autres un jeudi 28 aout, ça ne parait pas être un jour de fête et…

Non ça n’est pas un jour de fête, c’est un jour ordinaire…

Sur le chemin première rencontre avec le MTR, des km de voies, des magasins dans la galerie (fast-food, vêtement, 7/11, etc…) des rams deux fois plus larges qu’à Toulouse, et un wagon infini, d’une propreté impécable, ponctué par une jolie voie Chinoise.

Juste le temps d’apprécier les quelques minutes de clim et nous voilà déjà sortis de nouveau la chaleur à une différence pres auparavant il n’y avait pas la foule, car là, je suis dans du jamais vu.

Imaginez un rue étroite de Toulouse a la sortie d’un métro avec plus de passants que dans une boîte de nuit branchée où vous ne pouvez pas accéder au bar, et des hommes sandwich qui vous proposent des forfaits téléphoniques.

Passer dix mètres j’arrive à respirer de nouveau, le rêve ou l’enfer au choix, la rue est piétonne sur cent mètres, extraordinaire dans ce monde où les voitures sont côte à côte dans chaque rue de la ville.

Les magasins clignotent les panneaux s’illuminent, les publicités sont sur des écrans géants, qui parle de pollution lumineuse à Hong Kong ?

Comment autant de gens peuvent-ils se rassembler dans un tel endroit ? La consommation comme maître mot !

Ici c’est un autre monde, plus aucun regard, plus aucun jugement chacun vit comme bon lui semble, mais personne n’oublie de consommer pour montrer sa réussite.

Certaines rues entre les avenues ressemblent à des quartiers poubelles ou travailleurs. Quelques Chinois dorment dans les hangars sur les cartons pendant que les autres négocient le prix de leur nouvel appareil numérique.

Vous parlez d’égalité sociale, c’est une expression qui a peut-être existée mais qui ne doit plus être dans le dictionnaire Mandarin.

Ce pays est fou… Mais tellement incroyable.