City-U Mangas day

October 30th, 2008

Rendez-vous pour travailler à l’université  ce dimanche quand je tombe par le plus grand des hasards sur une rencontre mangas à l’entrée de l’université…

Autant chez nous cela pourrait entrer dans le cadre carnaval on se déguise pour bien rigoler en ce dimanche, autant ici rien n’est plus sérieux et personne ne rigole ou ne se moque… ici, on s’extasie par la qualité des déguisements, tenues qui représentent nos héros préférés.

Et pour ceux qui auraient dans l’idée de croire que ce ne sont que des gamins, je vous rassure sur ce point, il n’en est rien on trouve de tout ici entre probablement 15 et 30ans. Quant aux personnes qui prennent les photos, il n’y a pas d’âge…

Je voulais vous faire partager une de ces manifestations culturelles qui m’éloigne beaucoup…        beaucoup…

Hong Kong Museum of Art

October 29th, 2008

Après s’être remis au travail après ce périple, je pars aujourd’hui pour le musée d’Art de Hong Kong qui regroupe l’héritage culturel Chinois ainsi que l’art local et international.

Direction Tsim Sha Tsui le long de la baie de Hong Kong où je retrouve un bâtiment assez important qui a un air de Toulouse avec ses sortes de briquettes rouges.

L’entrée est de 5 HK$ soit 50 cents pour les étudiants, on est loin des prix des musées Français… Plusieurs étages avec plusieurs galeries se présentent.

Une première exposition sur un village près de Pompéi, un échange avec l’Italie, je ne m’attarderai pas trop sur la culture Romaine en Asie…  bien que l’exposition soit très bien faite.

Je me dirige ensuite vers l’art moderne de Hong Kong avec une minorité d’œuvres que j’apprécie, la plupart étant vraiment hors de ma compréhension artistique…

Enfin la dernière galerie du premier étage est ma préférée, appelée Xubaizhai galerie de peinture et calligraphie Chinoise, elle comprend des représentations à l’encre de Chine réalisées par des maîtres de la calligraphie Chinoise durant les dynasties Ming et Quing , le but de l’exposition étant de montrer les évolutions et différences du travail calligraphique (assignment in english here).

Au deuxième étage, on retrouve une chronologie de l’histoire de la Chine à travers les objets en céramique qui ont marqué les époques démarrant de -7000 av. J.C. à 1990.

Enfin deux autres galeries se trouvent  à cet étage ;  l’Histoire du Cheval, créée pour les Jeux Olympiques qui met en avant l’importance de l’animal dans la civilisation Chinoise

Pour finir une galerie à l’éloge de l’artiste Huang Bore pour ses paysages à l’encre Chinoise.

Un moment agréable ou à l’inverse des magasins et des rues de Hong Kong il y a très peu de monde.

En repartant j’irai flâner dans le quartier de TST puis un petit tour par la baie avant de rentrer sous la pluie.

Derniere visite

October 26th, 2008

Alors que la blague d’hier soir m’a fait rire, lorsqu’ils m’ont ressorti qu’ils n’avaient plus de lits le second soir, j’ai ri … jaune, mais m’en suis contenté ; encore un souci dans leur organisation cependant, nous avons eu de bonnes réductions et des bières offertes en compensation…

Mais le fait est,  je commence à vraiment manquer de sommeil avec ces nuits de quatre/cinq heures depuis quatre jours…

Enfin ce matin métro, direction le stade où l’on doit retrouver un ami d’un ami du groupe qui va nous guider  dans les vieux quartiers des colons.

La rue est très agréable,  très lumineuse, mais surtout très calme, aucune voiture ici, réservée aux piétons (c’est tellement rare dans ce pays).

Nous traversons donc cette rue avec ses petits commerçants et son église plutôt originale.

Puis nous entrons dans un quartier plus traditionnel avec les vendeurs d’épices de fruits et légumes et bien sûr les joueurs…

De là je pars manger dans une des rues les plus cacophoniques de la ville, où chacun y va de son racolage et ou les restaurants sont de petits «  boui boui » douteux… cependant le repas est délicieux.

Enfin dernière activité avant de rentrer, j’opte pour la maison de thé, néanmoins je suis au  regret de vous annoncer que je ne l’ai jamais trouvée, en contrepartie je me balade dans une sorte de braderie à même le sol, où tout est à vendre des livres aux bibelots en passant par de vielles pièces de monnaie. Nous pourrons aussi apercevoir les techniques pour faire cracher le venin des serpents  avant de le boire avec de l’alcool … ainsi que des combats de cafard.

Dernières  minutes, taxi direction l’hostel  pour récupérer nos bagages puis prendre le métro car nous allons faire le retour dans le Transrapid ou un des quelques trains à sustentation magnétique… à moi les 430 km/h en direction de l’aéroport !

Alors que l’aéroport est vide, vide de chez vide (peu rassurant) mais c’est la golden week où les vacances offerte au Chinois pour fêter la création de la République Populaire de Chine.

Me voilà désormais face à l’avion plus que quelques heures et je serai de retour sur le sol Chinois… Ah oui je n’avais pas changé de pays !

Shanghai la futuriste

October 22nd, 2008

Notre arrivée cette nuit, a été plutôt marrante. Alors que nous arrivons dans notre hostel vers 23H, on nous annonce qu’il n’y a pas assez de places pour tout le monde( nous avions pourtant réservé), deux solutions s’offrent alors à nous partir ou rester, car ils proposent à cinq d’entres nous de rester dormir dans le salon qu’ils ferment à deux heures du matin pour le rouvrir à sept heures (encore une future nuit courte, au point où j’en suis, je serai de la partie pour le salon…)

En cette matinée grisâtre et venteuse nous partons prendre le métro direction la vieille ville chinoise de Shanghai et le jardin Yu qui fait parti des trois plus beaux jardins de Chine. Il représente le monde en miniature, les ruisseaux représentent les fleuves, les rocs les montagnes, tandis que les portes circulaires évoquent la perfection et l’harmonie de l’univers.

Ici aucune ligne droite, je suis dans un labyrinthe qui favorise une contemplation paisible…

Je me dirige ensuite en direction du fameux Bund de Shanghai, le long boulevard qui longe la rivière Huangpu qui coupe la ville en deux, à l’origine le Bund était une rive boueuse mais c’est très vite devenu un port international convoité lors des folles années de l’Opium, en effet c’était le seul espace autorisé pour les étrangers ce qui explique aussi la présence des nombreux bâtiments coloniaux ainsi que ses nombreuses banques.

Je resterai  un petit moment à observer les tours des buildings qui se dressent de l’autre côté de la rive et ces vieux bâtiments qui nous rappellent l’Europe…

Enfin derrière nous se trouve l’avenue Najing Lu, sorte d’avenue des Champs Elysées locale, et très prisée par les Chinois. Je remonte donc la rue puis m’arrête dans un restaurant, ici non plus la langue anglaise n’est pas à la mode, le choix se fera donc sur les photos…

A la sortie du restaurant, je traverse la route et me retrouve sur la Place du Peuple, cœur artistique et culturel de Shanghai, un immense espace avec un parc entouré de tours plus ou moins grandes, ainsi que de la plupart des Musées et de l’Opéra.

Puis nous continuons notre chemin en direction de l’ancienne concession Française sur (l’ex-avenue Joffre) une des rues commerçantes les plus chics de la ville.

Il ne nous reste plus qu’a passer de l’autre coté de la rive au pied de la tour Perle d’Orient aussi surprenante qu’impressionnante où nous assisterons à un feu d’artifice à son pied, puis nous partons longer la rivière cette fois ci de l’autre côté avant d’aller faire un tour en bateau dans cette baie si lumineuse et si commerciale…

Shanghai est décidément un autre versant de la Chine, celui du futur …

Demain dernier jour en Chine

Cyclisme

October 19th, 2008

Réveil à l’aurore en cette journée dédiée au vélo, je m’adapte à la culture locale… Je pars donc avec quelques courageux (oui, réveil 5h30) pour aller visiter le Temple du Ciel et son parc où je compte m’essayer au sports locaux (Tai Chi, Dacau, Battledore, et bien d’autres plus fous les uns que les autres…)

Petite traversée de Beijing avec mon vélo, plutôt plaisant le vélo ici… Nous arrivons après de nombreux coups de pédales au fameux parc. Devant, des dizaines et dizaines de vélos s’entassent, je rajoute donc le mien en essayant de respecter les règles … plusieurs personnes me regardent amusées.

A l’intérieur du parc les premiers anciens effectuent leur sport, puis nous arrivons au fameux groupe gigantesque de Tai Chi, pratiquons un peu en suivant le rythme, pas facile ni pour suivre ni pour les muscles… Si quelqu’un vous dit que le Tai Chi n’est pas un sport n’en croyez rien, c’est qu’il n’a jamais pratiqué…

Enfin j’entre dans le Temple du Ciel et son bâtiment central circulaire est magnifique ; dans l’ancienne Chine, l’empereur était considéré comme le « fils du Ciel », qui préservait le bon ordre sur terre en faisant le lien avec l’autorité céleste.

Puis je me dirige dans l’allée principale en direction des autres bâtiments, en longeant les sportifs d’un certain âge, je suis vraiment impressionné par les mouvements qu’ils effectuent avec une dextérité incroyable et ceci malgré leur très très grand âge parfois.

Enfin après avoir fait le tour du parc et de ses sports avec les locaux, nous faisons une petite pause avant de repartir en vélo, alors que quelques personnes se regroupent en tenue de soie et éventail rouge, nous attendons sans bruit et, tandis que le groupe augmente et que les étirement se finissent (avec des grands écarts à la verticale, tout de même), le maître arrive et nous assistons ébahis à un cours (Tai Chi ?) avec en guise d’armes des éventails, les mouvements sont à la fois fluides et secs, lents et rapides.

Nous resterons un moment à les regarder avant de repartir.

Direction les centres financiers et leurs tours gigantesques, mais avant petit casse croute dans un Hutongs.

Après avoir pédalé un long moment nous arrivons enfin dans des dimensions bien différentes de celles du parc, les tours s’accumulent les unes à la suite des autres avec des constructions de chaque côté, droite, gauche, entre les tours, au dessus, en dessous (ah non pas dessous !).

Pause repas dans un petit restaurant typique ou l’anglais n’existe pas. Le choix des plats se fait donc au hasard, mais le repas sera plus que convenable.

Enfin direction les Hutongs ou j’abandonne le vélo pour le métro direction la place Tian’Anmen que je n’ai fait qu’apercevoir au début du voyage.

Je pars donc seul dans le métro, la sortie s’appelle «天安门西» si je ne me trompe pas.

A la sortie j’aperçois le fameux Opéra de Beijing (construit par un architecte français Paul ANDREU) puis je me dirige sur la place qui est tout de même la plus large du monde environ 880 m du nord au sud, et 500 m de l’est à l’ouest (et surement aussi la plus surveillée).

Je m’intègre donc à la foule et traverse cette place de long en large en direction des divers musées qui l’entourent ainsi que du mausolée de Mao en son centre.

Il ne me reste plus qu’à quitter Beijing, ce soir je suis à Shanghai.