En partance pour l’embarquement…

December 8th, 2008

Réveil tardif malgré le fabuleux chant du coq à l’aube, je repars sac sur le dos en direction du point de rendez-vous dans trente minutes, cependant une heure plus tard rien nous sommes toujours là à attendre bras ballants notre chauffeur ; le doute est dorénavant bien installé sur la continuité de notre voyage, c’est alors qu’ un coup de téléphone nous informe que notre chauffeur est bel et bien parti avec du retard… Et voici deux heures après le rendez-vous prévu qu’un chauffeur ne parlant pas un mot d’anglais nous accueille dans son mini van.

Départ sur la route en direction de la Kinabatagan rivière dans un petit Lodge, avec programme et repas intégré.

Deux heures de routes où nous longerons les palmeraies à perte de vue le long des routes, la déforestation est à son apogée dans ce pays au profit de l’huile de palme pourtant si controversée…

Après la route en bitume voici la route en terre, puis un petit chemin, et la traversée des ruisseaux, où sommes-nous, nous n’en avons pas la moindre idée, perdus loin dans une forêt hostile avec un chauffeur qui ne parle pas anglais. Qui a dit vous êtes perdus ?!

Enfin le chauffeur s’arrête face à un pont aux allures douteuses, deux hommes nous rejoignent alors l’arrêt semble être ici, il n’y a rien sinon un petit village d’une dizaine d’habitants maximum, nous sommes bien : près de la rivière !

Une crise de rire ou peut-être de doute, que faisons-nous ici au milieu de nulle part avec personne ne parlant anglais ?

Cependant mes affaires sur le dos je traverse le fameux pont  en suivant les deux guides quand tout à coup j’aperçois deux petits Lodge et quelques personnes qui nous attendent et nous accueillent sourire aux lèvres en nous disant bonjour.

Nous sommes donc bien arrivés,  posons nos affaires et faisons attention à ne pas ouvrir les fenêtres risque de vol si nous le faisons …  par qui ? Il n’y a personne ici…

…Les singes évidement…

Enfin notre programme se profile, départ dans quinze minutes pour passer quatre heures sur cette fameuse rivière qui regorge d’animaux, singes, et oiseaux principalement. Puis trek de nuit dans la forêt observer les animaux qui dorment.

Bon programme en perspective, nous voila ainsi sur un bateau avec deux anglais de passage qui font le tour de l’Asie.

Le pilote nous place pour équilibrer le bateau qui est au raz de l’eau ce qui a la particularité de nous inquiéter ; quelques minutes après le départ ce même chauffeur me demande de monter à l’arrière sur une planche qu’il installe à côté de lui, « ne pas tomber, ne pas tomber » je me retrouve donc à coté du pilote (non je ne suis pas tombé) sur ma planche en bois surélevée à prendre des photos.

Première rencontre avec des macaques, puis de petits oiseaux qui tournent autour du bateau et enfin les premier singes nasiques, des arbres magnifiques ainsi que des oiseaux surprenants.

Le retour se fera de nuit avec un changement de bateau en pleine rivière pour alléger notre bateau car selon notre guide « on se traîne » (trop de poids).

Enfin nous arrivons, mangeons un peu de riz … pour garder nos habitudes et partons nous préparer avec nos bottes et nos vestes pour éviter les sangsues !

En avant pour la jungle avec nos torches à observer des oiseaux au détour d’arbres, des sauterelles énormes ainsi que de splendides grenouilles.

Maintenant c’est l’heure de dormir à l’abri sous nos moustiquaires demain lever à l’aube six heures pour voir l’éveil de la rivière.

Rendez-vous dans la jungle…

December 5th, 2008

Aujourd’hui je vais rencontrer nos ancêtres les singes dans la forêt tropicale, je trouve que ça sonne pas mal en cette matinée ensoleillée. Après avoir trouvé le minibus du jour et m’être installé prestement sous l’appel insistant du chauffeur qui pourtant ne démarrera pas avant quinze minutes de plus (largement le temps d’acheter un fruit voir deux)…

Enfin me voilà parti direction la forêt la vraie !

Nous traversons plusieurs villages sur notre route, croisons nombre d’enfants et d’adultes descendant et montant à divers arrêts.

Nous descendons à notre tour face à la forêt et quelques hôtels ; nous devons trouver notre hôtel pour poser nos sacs à dos, l’endroit est paradisiaque à travers les arbres, les fleurs magnifiques un passage sur pilotis au dessus de l’eau nous amène vers notre chambre à coté d’un petit restaurant (je sais ou je mangerai ce soir).

Ensuite direction le parc « Sepilok Orang Utan Rehabilitation Centre » dont le but est la réintroduction des Orang Outan dans la forêt tropicale, après sa déforestation et la disparition de ces singes pourtant si proche de nous.

Ce parc nous offrira donc l’occasion de voir ces gigantesques singes de très près à l’heure du repas.

En attendant quinze heures (repas des grands singes) nous partons donc sur le chemin des oiseaux en pleine forêt, à travers les branches les petites bêtes et aussi peut-être les grosses ?

La boue est présente, je me sens tel un aventurier en pleine forêt découvrant ici et là de nouvelles plantes inconnues et des petits insectes surprenants, hélas les oiseaux se feront rares comme les singes…

Mais la nature est reposante et tellement belle…

Sur notre retour (pour manger un peu) nous trouvons deux guides en train de parler aux arbres, plutôt surpris nous nous approchons et faisons notre première rencontre avec deux jeunes orang outan dans les branches qui ont décidé d’aller voir les habitations humaines…

La suite du programme s’annonce attrayante, nous repartons dans la forêt, un peu en avance pour le repas des orangs outan et alors que nous marchons tranquillement à quelques mètres de nous se trouve un jeune orang outan dans les arbres en train de faire le fou et semblant très bien comprendre que nous l’observons continue de faire l’idiot.

C’est ainsi que nous en verrons soudain arriver de nombreux autres venant pour la distribution officielle de bananes, ceux-ci sont soit plus jeunes soit vraiment plus gros (et probablement âgés).

Cet animal est sublime d’une taille imposante et avec quatre vraies mains, quelques macaques tenterons par la suite de voler quelques bananes sur le qui vive tout de même, face à ces géants des forêts.

Enfin, n’étant que tôt dans l’après midi je décide de partir vers un envisageable parc d’orchidées , dont j’ai vu le panneau lors de notre arrivée.

Apres plusieurs longues minutes de marche et des doutes sur ce soit disant parc… Nous parviendrons à trouver un parc botanique hélas fermé, mais l’envie trop forte nous poussera à nous balader le long de l’étang central sans que l’on ne nous dise rien.

Ici arbres gigantesques et traversée d’un pont suspendu à quelques centimètres de l’eau nous fera bien rire, avant de monter dans un perchoir au dessus de la forêt où la vue sera splendide et le coucher de soleil encore plus !

Retour à l’hôtel, repas et discutions tardives dans la nuit avant de repartir demain matin vers la Kinabatagan river ; un chauffeur doit venir nous prendre mais nous sommes un peu inquiets, craignant de nous être faits avoir en payant à l’avance, le doute s’immisce alors doucement…