Caio Dai religion + Cu Chi tunnels = Fin du Vietnam

May 9th, 2009

Dernière grande aventure du pays, nous partons d’Ho Chi Minh où nous sommes revenus depuis hier, la journée comprendra les visites du centre de la religion Cao Dai suivi des tunnels de Cu Chi.

Sur la route nous faisons une première pause dans une fabrique de laque : plat, tableau, vase… Tout est achetable bien évidemment et après avoir passé cinq minutes à regarder le travail de chaque employé sur une pièce me laisse coi.

travail 1 travail 2 travail 3 travail 4

Nous repartons et arrivons une heure plus tard devant le temple principal à Tay Ninh. La religion Caio Dai fondée dans les années 1920 au Viêt Nam par Ngô Van Chiêu a pour but, comme beaucoup de religion l’amélioration de l’homme.

temple

Le Caodaïsme à cependant une caractéristique hors du commun, elle s’appuie  principalement sur trois religions qui ont imprégné l’Asie orientale : le confucianisme (comportement moral dans la vie en société), le taoïsme (recherche de la plénitude et de la sérénité par le détachement et par un certain comportement intérieur et extérieur) et le bouddhisme (qui donne une réponse à la question de l’existence et du devenir de l’homme).

front

entance men

colorfull

Mais à tout cela s’ajoute aussi une forte touche de christianisme : la statue de Jésus est d’ailleurs représentée dans le « Grand Temple » de Tay Ninh, et la structure du clergé est calquée sur le modèle de l’Eglise catholique.

Le temple est soutenu par 18 piliers-dragons, qui sont un chef-d’œuvre de l’architecture éclectique de la période coloniale.

inside

Nous assistons à une cérémonie ou l’organisation ne semble pas laissée au dépourvu, tuniques rouges devant, tuniques jaunes derrière, femmes en blanc sur le coté..

procession face to face together musique

Nous repartons ensuite vers le but principal de notre visite les tunnels de Cu Chi devenue plus ou moins une attraction pour touriste (mais restant impressionnante)

Les tunnels de Củ Chi sont un immense système de tunnels souterrains situés dans la zone de Củ Chi, un des 5 districts suburbains de Hô-Chi-Minh-Ville au Viêt Nam, autour se profile des explications sur les méthodes de défense de Viêt-Cong.

exit piege

Initialement créé par le Viet Minh sous l’Indochine française (le réseau faisait alors une vingtaine de kilomètres), ces tunnels ont été considérablement développés lors du conflit américano-vietnamien pour atteindre environ 250 km. Les tunnels de Củ Chi ont été le lieu de plusieurs campagnes militaires pendant la Guerre du Viêt Nam, et étaient la base d’opération du Viêt-Cong lors de l’offensive du Têt en 1968.

Ces tunnels était un des points d’arrivée de la Piste Hô Chi Minh, et servaient de caches durant les combats, mais aussi de voies de communication, d’approvisionnement,  de réserves de nourriture, d’hôpitaux, d’armurerie et de véritables quartiers où les Viêt-Cong vivaient dans des conditions effroyables.

tunnel

Déclarés par l’Etat-major américain comme “zone overkill”, toutes les tentatives armées pour neutraliser les tunnels ont échoué et aucune technique mise en œuvre ne viendra à bout de ce réseau (bombardements, défoliants, napalm, utilisation de chiens et de rats dans les tunnels, commandos spécialisés dans les opérations “search and destroy” des tunnels).

Agrandis pour les touristes, je reste à genoux à l’intérieur d’un de ces tunnels dans un noir profond sans savoir où le chemin me mène, la sensation est angoissante et on se demande comment les Viêt-Cong pouvaient passer autant de temps dans des tunnels encore plus petits.

Nous prendrons un thé avant de repartir vers Ho Chi Minh , nous y passerons une dernière journée nous permettant de faire nos derniers petits achats… avant de reprendre l’avion pour Hong Kong et commencer un nouveau semestre.

road


Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply

Name (required)

Email (required)

Website

Speak your mind