Cyclisme

October 19th, 2008

Réveil à l’aurore en cette journée dédiée au vélo, je m’adapte à la culture locale… Je pars donc avec quelques courageux (oui, réveil 5h30) pour aller visiter le Temple du Ciel et son parc où je compte m’essayer au sports locaux (Tai Chi, Dacau, Battledore, et bien d’autres plus fous les uns que les autres…)

Petite traversée de Beijing avec mon vélo, plutôt plaisant le vélo ici… Nous arrivons après de nombreux coups de pédales au fameux parc. Devant, des dizaines et dizaines de vélos s’entassent, je rajoute donc le mien en essayant de respecter les règles … plusieurs personnes me regardent amusées.

A l’intérieur du parc les premiers anciens effectuent leur sport, puis nous arrivons au fameux groupe gigantesque de Tai Chi, pratiquons un peu en suivant le rythme, pas facile ni pour suivre ni pour les muscles… Si quelqu’un vous dit que le Tai Chi n’est pas un sport n’en croyez rien, c’est qu’il n’a jamais pratiqué…

Enfin j’entre dans le Temple du Ciel et son bâtiment central circulaire est magnifique ; dans l’ancienne Chine, l’empereur était considéré comme le « fils du Ciel », qui préservait le bon ordre sur terre en faisant le lien avec l’autorité céleste.

Puis je me dirige dans l’allée principale en direction des autres bâtiments, en longeant les sportifs d’un certain âge, je suis vraiment impressionné par les mouvements qu’ils effectuent avec une dextérité incroyable et ceci malgré leur très très grand âge parfois.

Enfin après avoir fait le tour du parc et de ses sports avec les locaux, nous faisons une petite pause avant de repartir en vélo, alors que quelques personnes se regroupent en tenue de soie et éventail rouge, nous attendons sans bruit et, tandis que le groupe augmente et que les étirement se finissent (avec des grands écarts à la verticale, tout de même), le maître arrive et nous assistons ébahis à un cours (Tai Chi ?) avec en guise d’armes des éventails, les mouvements sont à la fois fluides et secs, lents et rapides.

Nous resterons un moment à les regarder avant de repartir.

Direction les centres financiers et leurs tours gigantesques, mais avant petit casse croute dans un Hutongs.

Après avoir pédalé un long moment nous arrivons enfin dans des dimensions bien différentes de celles du parc, les tours s’accumulent les unes à la suite des autres avec des constructions de chaque côté, droite, gauche, entre les tours, au dessus, en dessous (ah non pas dessous !).

Pause repas dans un petit restaurant typique ou l’anglais n’existe pas. Le choix des plats se fait donc au hasard, mais le repas sera plus que convenable.

Enfin direction les Hutongs ou j’abandonne le vélo pour le métro direction la place Tian’Anmen que je n’ai fait qu’apercevoir au début du voyage.

Je pars donc seul dans le métro, la sortie s’appelle «天安门西» si je ne me trompe pas.

A la sortie j’aperçois le fameux Opéra de Beijing (construit par un architecte français Paul ANDREU) puis je me dirige sur la place qui est tout de même la plus large du monde environ 880 m du nord au sud, et 500 m de l’est à l’ouest (et surement aussi la plus surveillée).

Je m’intègre donc à la foule et traverse cette place de long en large en direction des divers musées qui l’entourent ainsi que du mausolée de Mao en son centre.

Il ne me reste plus qu’à quitter Beijing, ce soir je suis à Shanghai.


Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply

Name (required)

Email (required)

Website

Speak your mind