Direction Bornéo !

November 30th, 2008

Aujourd’hui  4h du matin, réveil plus que difficile après 3h30 de sommeil, le taxi et son chauffeur nous attendent sous une pluie fine, il prend nos sacs après que nous ayons remis nos chaussures, ici et pour le reste du voyage la plupart des hostels nous demande d’enlever nos chaussures à l’entrée, c’est la coutume en Malaisie.

Alors que je monte dans ce taxi mini bus et me réveille doucement, j’observe Kuala Lumpur défiler à la lumière des lampadaires et des néons… Encore une fois je n’aurai passé que quelques heures dans cette ville qui a pourtant l’air si agréable.

Check-in, embarquement et nous voila partis pour Bornéo.

Bornéo est une île du sud-est asiatique (Insulinde) partagée entre l’Indonésie au sud (Kalimantan), la Malaisie orientale (Sabah et Sarawak) et le sultanat de Brunei au nord.

De forme massive, elle est la quatrième île du monde par sa superficie (après l’Australie, le Groenland et la Nouvelle-Guinée), 736 000km² ; elle est peuplée par environ 10 millions d’habitants.

Riche de dizaines de milliers d’espèces animales et végétales dont une grande partie reste encore à découvrir, la forêt primaire de Bornéo, est une sorte de paradis primitif. Des conditions de vie extrêmes, chaleur, humidité proche de la saturation et luminosité au sol presque nulle, y ont créé un univers étrange et fascinant où les plantes sont volontiers carnivores, les lézards et les singes volent et les crapauds savent se déguiser en feuilles mortes

Autant vous dire que ce voyage sera placé sous une nature abondante, un régal après toutes ces grandes villes.

L’arrivée à Sandakan, se fait dans un aéroport digne des plus petits aéroports français.

Malheureusement bien que non loin de la ville nous ne pouvons y aller à pied ou en taxi (limite de quatre, nous sommes cinq),  nous partons donc à la recherche d’un bus.

Celui-ci nous fait prendre des petites routes, première rencontre avec les habitants, les enfants,  avant d’arriver à Sandakan non loin de notre hostel dont personne ne connait le nom et l’emplacement.

J’entre dans le supposé hostel, qui ne nous a pas enregistrés,  plutôt étrange, mais relativement normal vu que nous ne sommes pas au bon… Cependant l’accueil chaleureux et l’aide qu’ils nous fourniront nous amènerons à revenir dans cette hostel  pour nous renseigner plus précisément sur la continuité de notre voyage…

Je pose donc mes affaires dans le bon hostel avant de repartir me renseigner près du petit port de pêche pour partir dès aujourd’hui sur l’ile aux tortues.

Hélas, les prix trop élevés et le fait de devoir dormir sur l’île nous contraindrons à abandonner cette idée. Nous retraversons la ville sous les Hellos et grands sourires des gens que nous croisons.

Retour à la case départ, pour rendre visite à notre informatrice privilégiée qui va nous expliquer,  nous informer de ce que l’on peut et ne peut pas faire ; nous planifions donc le voyage parfait de A à Z  avec cette dame d’une gentillesse incroyable (réservation d’hostel, voiture censée nous attendre pour nous transporter, organisation de la rivière ainsi que de la future plongée).

Rassuré  pour la continuité je décide de manger un peu, trainer dans la ville quelques heures et me reposer sous la découverte des résultats des élections américaines. Notre cher Américain jubile en apprenant que Obama est le grand vainqueur, il rêve d’une sécurité sociale à la Française, d’aide aux pauvres… Une chose est sûre le nouveau président a fait rêver et espérer un nombre incalculable de personnes, reste à tenir paroles pour le futur…

Ce soir je vais manger le long du bord de mer avant de me coucher, demain nous partons dans la jungle la vraie, voir un des singes généralement considérés comme des humanoïdes parmi les plus proches de l’Homme les orangs outans, Bornéo étant le rare dernier endroit sur la planète à en posséder avec l’ile de Sumatra…


Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply

Name (required)

Email (required)

Website

Speak your mind