Transports

December 14th, 2008

Aujourd’hui, journée transport : bateau, voiture, bus, pick-up, bateau.

Comme prévu, réveil à l’aube après quelques heures de sommeil, la douche au tuyau d’arrosage à l’air libre ne me dit pas grand-chose et le retard pour le départ ne fera que confirmer que je ne prendrai pas de douche ce matin !

Nous voilà de nouveau embarqués mais selon une configuration différente de celle d’hier (surement pour améliorer l’aérodynamisme de notre barque à moteur). Nous passerons quelques heures de plus à observer le réveil des oiseaux et des singes sur un autre bras de la rivière avant de prendre un petit déjeuner rapide et repartir dans notre mini van direction l’arrêt de bus pour Semporna et les îles magnifiques.

Timing parfait, nous attendrons seulement quelques minutes avant de prendre le fameux bus aux places plus qu’étroites sauf pour moi qui me retrouve au fond du bus sur un siège au coussin qui glisse avec la vitesse du bus(!) , je passerai quatre heures à essayer de tenir dessus … mais j’aurai la chance d’avoir de l’espace pour mes jambes.

Sur la route, le bus s’arrête, à priori pause de trente minutes pour le déjeuner (enfin de ce que nous comprenons) nous en profitons pour nous dégourdir les jambes et acheter un peu d’eau, dans ce lieu-dit plutôt étrange.

Plus que deux heures de bus avant l’arrivée…

Enfin nous voilà à Semporna, enfin ce que nous supposons quand tout le monde descend sauf les quelques blancs qui hésitent… dont nous.

Mais nous y sommes bien,  à la sortie nous avons le plaisir de voir une jeune femme qui nous attend avec un panneau « Big John Suba Diving » où nous avons réservé. Toujours dans le doute quant aux prix et  au programme nous posons de nombreuses questions avant de partir avec elle à l’arrière du pick-up cheveux au vent,  en direction du port et de leur petite infrastructure sur Bornéo.

Après maintes questions et hésitations nous acceptons en attendant de pouvoir discuter avec le patron sur l’île de Bornéo.

Leur bateau puissant, nous fait quitter le port rapidement pour nous amener sur la mer des Célèbes  avec des habitations de chaque côté, puis des montagnes au loin,  puis plus rien quelques cabanes de pêcheurs au milieu de rien ou plutôt de l’eau.

Au loin nous apercevons des points noirs surement les îles.

Puis petit à petit nous nous rapprochons et voila enfin l’île paradisiaques Mabul où nous vivrons pour les trois prochaines nuits avant de repartir dans notre grande ville.

Nous y sommes, premier pied sur le ponton et pas besoin d’aller plus loin nos chambres sont là, sur pilotis au dessus de l’eau et de son calme clapotis sur les poteaux an bois.

Informés et rassurés sur notre programme de rêve pour ces deux derniers jours, nous partons en direction de la plage et des palmiers. Le soleil couché nous nous décidons à rentrer pour manger et discuter jusque tard dans la nuit sous une lune et des étoiles étincelantes …


Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply

Name (required)

Email (required)

Website

Speak your mind