Le grand départ

February 17th, 2009

Nous y voilà les vacances de fin d’année, oui Noël n’est pas aussi primordial que chez nous ici…

Mais nous avons quand même trois semaines dont une gagnée sur notre emploi du temps d’examens, la chance est de notre côté, plutôt bon signe pour la suite de ce voyage.

Visa en poche ainsi qu’une Entrée vers la Chine, pour nous permettre (après avoir glané des informations grâce à quelques contacts baroudeurs) de partir à moindre frais en bus vers le Vietnam.

bus

D’accord c’est vingt deux heures de bus mais après tout nous avons le temps et c’est pratiquement trois fois moins cher que par avion, seul moyen de partir vers le Vietnam depuis notre île (ce qui est incroyable c’est que le pays le plus proche de Hong Kong après la Chine soit aussi cher du point de vue du transport aérien…) Je comprendrai plus tard pourquoi…

Enfin nous y voilà,  dix neuf heures en ce dix sept décembre à attendre notre premier bus à Wanchai en direction de la frontière Chinoise tandis que la foule se dissipe… Nous sommes les seuls blancs et surement les seuls qui parlons anglais, enfin après tout c’est l’aventure, j’ai décidé de partir sans trop prévoir ce voyage, j’ai largement le temps de voir venir et d’analyser comment cela se passe donc je ne me fais pas trop de soucis, j’ai au moins une idée de la carte du pays…

foule

Ah oui, au départ j’étais bien censé partir seul, mais une amie m’a rejoint qui sera elle-même rejointe par une amie à Hanoi en provenance de France (nous serons donc trois la plupart du temps).

Alors que nous arrivons à la frontière nous sortons du bus avec nos tickets pour le bus suivant et sans trop savoir suivons la foule (j’ai toujours aimé faire le mouton … ) il fait nuit, le passage de la  frontière est (comme partout en Chine) relativement directif ; des gardiens nous font mettre en rang puis nous passons la douane et ensuite nous voilà un peu perdus, de nombreux bus attendent, mais il semblerait après communication avec les mains et tickets que nous reprenions le même bus, un peu perplexe je décide de faire ce qu’on me dit !

Nouvel arrêt du bus quelques minutes plus tard, cette fois ci nous sommes dans une gare routière en Chine et pour de bon, il est clair que plus personne ne parle un mot d’Anglais.

Nous supposons qu’il faut rester avec une partie majoritaire de notre bus qui s’installe et attend un bus, d’après notre ticket et ce qu’on nous indique c’est bien ça.

Cependant alors que nous attendons sagement un homme fait un appel en Chinois « Nanningla, Nanningla ! » alors tout le monde se met en route, nous suivons la marche sous les appels constants de l’homme en bleu.

Apres avoir passé quelques escaliers, nous nous retrouvons pratiquement dans le noir, un lampadaire plutôt faible émet une petite lumière digne d’un film d’Hitchcock où les lampadaires et leurs ombres ont leur pesant d’importance …

Quand tout à coup un bus arrive, nous déposons nos sacs, enlevons nos chaussures sous les directives du chauffeur et marchons sur du parquet deux allées dans le bus avec trois rangées en longueur où se trouvent des petit lits de soixante centimètres de large sur un mètre soixante-dix de long le tout sur deux étages (plutôt surprenant…) , place assignée je m’installe sur le lit du haut et me voilà parti pour 17h de bus avec un film en Mandarin sous-titré …  en Mandarin !

bus

Bonne nuit demain je serai toujours en Chine mais plus qu’à quelques kilomètres du Vietnam et de sa capitale Hanoï.


Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply

Name (required)

Email (required)

Website

Speak your mind