J’ai écouté : Portico Quartet • Art in the age of automation

Pour une semaine imaginative et raffinée…

« Art in the age of automation » est un mélange fascinant qui refuse de s’ancrer dans le jazz, l’ambient, la minimal, ou quoi que ce soit d’autre…

Art in the age of automation - Cover

Portico Quartet – Art in the age of automation [2017] | Jazz, Electronic, Downtempo

Le groupe

Portico Quartet est un ensemble de jazz contemporain avant-gardiste et de fusion ethnique provenant du sud de Londres. Formé en 2005 le groupe est composé de Jack Wylie au saxophone soprano, Milo Fitzpatrick à la basse acoustique, Kerr Vine au hang et Duncan Bellamy à la batterie et  aux variations électroniques. Le son moderne et contemporain du groupe a très vite été comparé au travail diversifié et ethnique de Ben Allison, E.S.T, et Cinematic Orchestra.

Leur son acoustique est, dès le début, influencé par un instrument à la fois exotique et contemporain, le Hang (ou handpan), dont le membre fondateur Duncan Bellamy avait fait l’acquisition lors d’un festival de musique.

Le Hang, inventé en l’an 2000 en Suisse, est un tambour métallique constitué de deux coupelles métalliques embouties comme des coquilles serrées. Il est inspiré de nombreux instruments de percussion venant de différents pays et cultures musicales comme le gong, le gamelan, le ghatam, le tambour, la cloche ou la scie musicale. Le son mélodieux qu’il produit ressemble à la fois à un tambour en acier et à un métallaphone balinais.

Là où les influences du quatuor font clairement référence au jazz moderne et à la musique africaine, les transes du Hang rappellent de plus près les mélodies minimalistes de Philip Glass et Steve Reich ou la musique gamelan.

Portico Quartet live concert

L’évolution

Touchant à la fois le jazz, la folk et la world musique, le premier album de Portico Quartet, « Knee deep in the north sea », a été acclamé dès 2007. Un second album sort en 2010, « Isla » mais entraîne dans son sillage le départ de Mulvey qui quitte le groupe pour poursuivre une carrière solo puis de Vine après leur troisième album. Le, désormais, trio se renomme Portico et signe en 2014 chez Ninja Tune. Il sort alors « Living Fiels » en 2015 avec une approche plus pop-electronique dans les sonorités.

Nouvel album

A notre grande surprise le nouvel album de 2017 « Art in the age of automation » réunit le quartet avec le retour de Vine. Il signe la reprise de leur premiers amours avec des boucles musicales plus jazz, combinées à des productions électroniques et acoustiques plus profondes et complexes. Les pulsations vont et viennent avec une intensité croissante. Les samples et les instruments sont bouclés et superposés. Le sax et la batterie sont filtrés dans des tons mystérieux tandis que les mélodies et l’atmosphère sont tissées dans des ambiances glacées.

Art in the age of automation

Le résultat

« Art in the age of automation » est un mélange fascinant qui refuse de s’ancrer dans le jazz, l’ambient, ou la minimal, ou quoi que ce soit d’autre… Le Portico Quartet s’est très bien redéfini, résumant et dépassant son passé pour rendre son expérience encore plus captivante et immersive.

Informations

Website : http://porticoquartet.com
> Facebook : https://www.facebook.com/porticoquartet
> Twitter : @porticoquartet
> Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCEjV3Q-KQmjxSBpYFIAbISw
> Bandcamp : https://porticoquartet.bandcamp.com
> Label : Gondwana Records : http://www.gondwanarecords.com

Portico Quartet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *