J’ai écouté • The Heliocentrics – A world of mask

L’album de la semaine ιζ΄41

Pour une semaine insubordonnée et exotique…

The Heliocentrics - A world of masks

 

The Heliocentrics – A world of masks [2017] | Rock, Jazz, Neo-Psychedelia

Originaire du Royaume-Uni, The Heliocentrics, est le groupe musicalement inclassable par excelence. Pour le groupe dirigé par le batteur Malcolm Catto “les genres n’ont aucun sens, les frontières sont inexistantes”. Depuis sa première apparition sur l’album The Outsider de dj Shadow en 2006, le groupe a publié une série de disques qui chevauche le modern jazz, le hip-hop, le psych, le krautrock et la world musique. Sans parler des collaborations avec de nombreux poids lourds de genre de Mulatu Astake à Gaslamp Killer en passant par Madlib.

Le groupe

Principalement instrumental, opère à partir de son studio analogique dans l’est de Londres, le Quatermass Sound Lab. Le nonet complet comprend donc Catto à la batterie et au piano ; Jake Ferguson à la basse et à la guitare thaïlandaise ; Mike Burnham sur les synthétiseurs et aux effets modulaires ; Jack Yglesias à la flûte, la percussion et le santur ; Adrian Owusu aux guitares, oud et percussions ; James Arben à la clarinette et saxophone ténor et baryton ; Ray Carless aux saxophones alto, ténor et baryton ; Max Weissenfeldt aux vibrations et percussions; et Khadijatou Silcott-Fraser (K2 Wordplay) au chant.

Depuis sa création, la musique du groupe a été créée principalement à partir d’improvisations en direct. Cette approche musicale donne au groupe sa propre identité. Une décennie de telles aventures sonores a abouti à un lien très serré que le groupe appelle « presque une forme de télépathie » avec « des changements musicaux qui autrement seraient presque impossibles à écrire ».

Nouvel album

En entrant dans le studio, après des tournées solo et en commun des différents membres, le groupe a décidé d’orienté son style musicale libre et rythmé dans une nouvelle direction plus affirmé de rock psychédélique. À cette fin, ils ont recruté la chanteuse / actrice / danseuse slovaque Barbora Patkova, qui partage la même esthétique d’improvisation que le groupe.

Le résultat, un quatrième album qui emmène le groupe dans de nouvelles dimension de grooves et rythmes jusqu’alors inexplorées.

Ailleurs

> Facebook
> Bandcamp
> Label : Strut Records

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *